NDA magasine – éveil des sens

La maison bio-communicante –Jean-Paul Lubliner

Jean-Paul Lubliner, art conceptor et créateur, réalise une maison qui est une véritable œuvre artistique unique et un habitat écologique : “STARWAY TO HEAVEN”. Un triplex HQE, en plein cœur de Montmartre, qui est la maison bio-communicante de 7 étages, a nécessité 2 ans d’études et 3 ans de travaux. Côté sud, une vue panoramique de 360° en terrasse et côté nord, une vue sur le Sacré-Cœur par une verrière vitrée mansardée (7 m L x 5 m ht) dans l’esprit des ateliers d’artistes montmartrois.


L’œuvre centrale : l’escalier monumental à axe oblique (façon Tour de Pise), une pièce unique au monde. Les marches en verre s’éclairent grâce à des détecteurs de pression. L’escalier se veut intelligent et communicant, relié à un ordinateur, il permet de fournir l’heure et peut scintiller en même temps que la tour Eiffel.

Cette pièce maîtresse de l’architecture du lieu crée des jeux d’ambiances et de lumière. Sur le sol du 1er niveau, un revêtement en Corian® blanc muni d’un rétro-éclairage par LEDs indique les heures, symbolisant quant à lui l’aiguille du temps.

http://www.architecture-magazine-design.fr/6-41-architecture-design-architecture-interieure-maison-bio-communicante.html#ad-image-6

Les Vitrines – agence Depack

L’art de mettre sous verre

 

Une vitrine a pour objectif d’attirer le regard du consommateur pressé et sollicité, de l’inciter à entrer ou à revenir le lendemain si le magasin est fermé. Elle peut représenter 50% de la réussite de certaines boutiques. Une belle vitrine propre et nette met en scène les nouveautés. Elle annonce les nouvelles tendances. Sa durée de vie est de 15 jours à un mois. Des thèmes lui sont donnés. Elles suscitent l’étonnement si ce n’est l’admiration. Pour garantir le succès, il faut prendre des professionnels qui maîtrisent tous les rouages. L’agence Depack, qui réalise de belles devantures à Bordeaux, nous explique ce métier.

 

Réaliser une vitrine

Créer une vitrine ne se résume pas uniquement à  la décoration. Une méthodologie s’impose. Elle répond aux règles d’étalagisme mais aussi à un objectif commercial. Le message à adresser au client est le fil conducteur. Selon la saison, l’événement… le message approprié est défini.

Quelle que soit la surface, il s’agit de comprendre l’ADN des clients et de concrétiser avec une pointe de design un espace qui sera son entité. Une vitrine véhicule son image. Son design représente un véritable défi car c’est le premier contact avec la clientèle. Elle occupe un rôle essentiel dans le processus d’achat.

L’objectif de l’agence est de capitaliser un maximum d’attractivité dans un minimum d’espace. Une place importante est donnée à  l’agencement, à l’éclairage et aux matériaux utilisés. Un professionnel sait jouer avec les perspectives, les volumes et les textures. Son savoir-faire s’applique dans toutes les étapes de création, du débriefing jusqu’au démontage. Il sait écouter, noter et prendre en compte les souhaits du client et  leur donner forme. Il concrétise les mots en images, les idées en formes et trouve les matériaux adaptés. Dans cette dernière phase, le concept s’anime et prend vie. C’est la matérialisation du concept.

Le parcours shopping serait bien monotone si les vitrines ne s’illuminaient pas la nuit, si elles ne vous interpellaient pas le jour.
Qui n’a jamais succombé à l’achat d’un produit vu en vitrine ? Qui ne s’est jamais extasié devant les vitrines de Noël des grands magasins ? Un métier méconnu mais un véritable art !

http://www.architecture-magazine-design.fr/16-0-architecture-design-.html#ad-image-10