LA REVUE DU DESIGN – Création de Joining Bottle

Joining Bottle, une technique de recyclage astucieuse et peu conventionnelle

Installée à Londres, Micaella Pedros se décrit comme une designer sociale et humanitaire. Après son diplôme en design industriel obtenu au sein du prestigieux Royal College of Art en 2016, elle s’est lancée dans un projet qui a particulièrement retenu notre attention. Joining Bottles est l’expérimentation d’une nouvelle technique d’assemblage du bois en utilisant de vieilles bouteilles plastiques.

Le constat de Micaella Pedros est simple, en la chauffant, une banale bouteille en plastique se transforme en un matériau capable de lier des pièces de bois pour les transformer en structures fonctionnelles. Un projet très ancré dans une dimension sociale, puisque comme le souligne la designer ce type de matériaux abonde dans des régions du globe très défavorisées et où ils ne demandent qu’à être ramassés.

En favorisant la collecte des bouteilles en plastique et les déchets de bois, ce projet entend offrir des alternatives en terme de conception de mobilier ou de petits habitats. La technique peut s’adapter à différentes formes qui permettent de composer des structures à partir de matériaux de récupération. Micaella Pedros poursuit son raisonnement en expliquant que « les différents types de bouteilles et essences de bois disponibles dictent l’aspect final et la composition du travail. Dans ce sens, une conversation unique est engagée dans chaque pièce. Il laisse de la place au hasard et à la spontanéité, humanisant le processus créatif. »


Et vous, que pensez-vous de cette technique ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

Pour en savoir plus sur le travail de Micaella Pedros, visitez son site.

LA REVUE DU DESIGN – Vase Lean par Nendo

Vase Lean par Nendo

Le designer Oki Sato poursuit ses collaborations avec le marbrier et éditeur italien Marsotto edizioni. Présenté dernièrement, le vase « Lean«  souligne la virtuosité de Nendo pour détourner les matériaux tout autant que nos perceptions. Composé d’une plaque de marbre légèrement inclinée et soutenue par un cône retourné et dissimulé, ce vase parvient à jouer avec la notion d’équilibre en laissant à penser que le marbre est un élément léger.

De prime abord, on découvre cette plaque de marbre massive à l’inclinaison suggérant un équilibre faussement précaire.

Elle s’appuie en réalité sur ce cône retourné qui constitue la base du vase. Invisible de face, ce cône, en plus d’assurer la stabilité de l’ensemble, se trouve être l’élément fonctionnel du vase.

Les fleurs semblent alors émerger de la plaque de marbre. Un projet qui mise avant tout sur une poésie minimaliste, trompant notre perception de l’équilibre et de la légèreté.

Photographies : © Akihiro Yoshida