PARFUMERIE – CONCEPT

Présentation 3d du concept d’une parfumerie

 – Gestion d’une accessibilité PMR, la rampe est inspiré de l’une des activités principales de cet établissement de parfumerie, « le maquillage ».

– L’entrée se veux légère, ajourée, le but étant de jouer sur les vides et les pleins pour faire transparaitre l’activité intérieur afin d’attirer les passants, deux accès sont proposés, avec un éveil à la vigilance sur le palier selon les normes ERP en vigueur.

– Circulation fluide entre les différentes activités  proposées dans cet établissement de parfumerie. ( Conformément au réglementation  ERP en vigueur)

-Les fonctionnalités principales sont identifiés au sol par un traitement contrastant avec l’ensemble du service (entrée vitrine; caisse; lounge ; espace make up)

-La signalétique de cette parfumerie se veut sobre, tout se passe à l’intérieur et tout est fait pour attirer l’oeil du client vers l’intérieur.

-L’espace de la caisse se veux le marqueur central de cet établissement de parfumerie, le point de repère, différent élément design viennent soulignées cette sensation de marqueur « fx plafond, luminaire, module caisse centrale répartie en trois modules de différentes tailles ». un espace dégagé au niveau de la caisse est prévu pour l’accessibilité PMR selon les normes en vigueur.

-L’espace dans cette parfumerie se veut ouvert facile de lecture, la charte graphique est orientée vers le camaïeu de rose « évoque la délicatesse,  la féminité, l’érotisme, le romantisme, la séduction, la tendresse; le bonheur, la jeunesse » .

 Plan d’implantation général du concept d’une parfumerie

-Le plan d’implantation permet de visualisé l’idée général et la répartition des fonctionnalités, les formes générales sont composés de courbes dans l’ intérieur de l’espace « douceur et volupté » et de forme plus rigide sur les périphéries de la boutique  « facilité de lecture et de compréhension des espaces ».

Cette parfumerie doit évoquer le désir, l’incitation à la découverte, à l’envie d’essayer, de découvrir.